Aide

Les transports "doux" : marche, vélo… ont-ils réellement un bilan CO2 nul ?

La marche à pied, le vélo, le roller ou la trotinette… sont considérés comme très faiblement émetteurs de gaz à effet de serre puisqu'ils sollicitent uniquement l'énergie humaine pour permettre le déplacement. Il faut toutefois prendre en compte la fabrication de certains d'entre eux (vélo par exemple), qui reste très faible au regard du gain énergétique réalisé grâce à son usage (comparé à d'autres modes de transport).